Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


[DIRECT] Libye : Les insurgés avancent vers Tripoli, Berlusconi propose l’exil à son ami Kadhafi .

Publié par The Algerian Speaker sur 27 Mars 2011, 11:19am

Catégories : #EJDID

Plus d’une semaine après le début des frappes aériennes de la coalition internationale, la donne change pour le régime du colonel Kadhafi. Les rebelles libyens ont repris les villes stratégiques d'Ajdabiya et Brega dans l'est de la Libye et avancent désormais vers Tripoli. Dimanche, l'Italie propose l'ébauche d'un plan prévoyant l'exil du colonel Kadhafi, au pouvoir depuis septembre 1969. Suivez les événements en Direct.


Cliquez ici pour actualiser: Dimanche 27 mars

 

 

 

 

 

 

11 h 46. Objectif : faire partir Kadhafi. Pour l’amiral Jacques Lanxade, le Chef d’état-major des armées françaises de 1991 à 1995, l’objectif à travers la mise en place d’une zone d’exlusion aérienne est le départ du colonel Kahdafi.

« Mais l’objectif, c’est le départ de Kadhafi. Barack Omaba l’a clairement dit : ‘Il faut que Kadhafi s’en aille!’ Il ne faut pas se voiler la face. On ne mène pas d’opérations spécifiques pour l’éliminer, mais il n’y aura pas de solution politique avec lui présent», a-t-il déclaré dimanche dans un entretien au Parisien.

L’amiral Lanxade, ex-ambassadeur en Tunisie a estimé par ailleurs que les choses ne bougeront en Algérie qu’après le départ du président Bouteflika.

« Je pense que ce sera Ali Saleh au Yémen dans quelques jours car les choses se précipitent, dit-il encore. Une partie de l’armée a commencé à le lâcher. Puis ce sera peut-être le tour de Bachar al-Assad en Syrie. En Algérie, ce n’est qu’au départ de Bouteflika que les choses bougeront réellement, mais il peut encore tenir avec son clan et l’armée. Le dernier bastion à tomber sera l’Arabie saoudite. » Lire l'entretien intégral.

11 h 29 : Avancées des rebelles. Les insurgés libyens, qui ont repris la veille la ville stratégique d'Ajdabiah, ont poursuivi leur marche vers l'Ouest et sont arrivés dimanche à Oukaïla, rapporte Al Djazira.

Située à 110 km à l'ouest d'Ajdabiah, Oukaïla est la dernière localité sur la route menant au port pétrolier de Ras Lanouf, dans le golfe de Syrte. (Reuters)

10 h 55. Libye: l'Italie propose un exil de Kadhafi. Le chef de la diplomatie italienne Franco Frattini a présenté dans un entretien à un journal une proposition de solution à la crise en Libye prévoyant l'exil du colonel Kadhafi.

« Maintenant que l'ensemble de l'Europe et les Nations unies ont dit que le colonel n'est plus un interlocuteur acceptable, nous ne pouvons pas envisager une solution dans laquelle il resterait au pouvoir », a expliqué Franco Frattini au quotidien Repubblica.

« Clairement en cas d'exil de Kadhafi, les choses seraient différentes...Même à l'intérieur du régime, il y a des gens qui travaillent à cette solution », a ajouté le ministre italien.

Franco Frattini a indiqué que l'Italie présenterait son plan mardi à Londres lors de la réunion prévue du groupe de contact politique sur la Libye. « Nous avons un plan et nous voulons voir si cela pourrait devenir une proposition italo-allemande. Mardi nous aurons peut-être un document commun à mettre sur la table », a expliqué le chef de la diplomatie.

Selon Franco Frattini, le projet prévoit un cessez-le-feu garanti par l'ONU, des consultations larges avec les nombreuses tribus libyennes et « un couloir humanitaire permanent sur lequel nous travaillons déjà avec le gouvernement turc ».

L'Italie a colonisé la Libye de 1911 à 1942 avec laquelle elle a signé en 2008 un traité d'amitié pour solder les comptes de cette période qui lui a permis de devenir le premier partenaire commercial de Tripoli. Le groupe pétrolier italien est le premier producteur étranger en Libye et plus de 150 entreprises italiennes sont présentes dans le pays. (AFP) (source dna algerie)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents